• Alors, tu ondules

    Suivant le chant qui m'attise

    Telle une vague qui dissimule les énergies insoupçonnées d'un océan

    Mouvementé par les vagues de plaisirs

    Ondes irrépressibles qui nous renversent

    Nous roulent sur la plage

    Comme des algues étranges, emmêlés

    Nos énergies résonnant comme des vagues qui s'entrechoquent,

    La chaleur de nos corps communiquant le désir qui nous habite

    Dans le va-et-vient du ressac...

    Sous les rayons du soleil qui décuplent nos courbes

    Et te font resplendir comme une perle d'ambre

    Attisant en moi encore plus de désir à ton endroit

    Autour de nous, l'eau se volatilise

    De liquide elle devient volatile sous la chaleur de nos deux corps entre-mêlés

    L'écume mêlant nos semences...



    Mais que c'est bon,

    Mais que c'est beau



    Te savoir contre moi à contre courant décuple mes envies de toi, envies de nous

    Contre toi mes envies se jettent comme la mer sur les rochers

    Pour exploser dans un rejaillissement d'écume...



    Alors c'est déjà la fin ?...

    ...mais notre étreinte est éternelle



    I.A-G.S


    24 commentaires


  • Prochaine de ce nouveau thème

    ....


    3 commentaires


  • Offre-toi à moi, sans aucune réserve,
    Je veux te voir, obéissante à mes désirs,
    Enlève ses vêtements qui cachent ton si joli corps,
    Je veux que tu te déshabilles doucement et que tu baisses la tête,

    Apeurée par ce soudain comportement, finalement, j'obéis,
    Non sans retenue de prime abord,
    Je m'exécute et déboutonne le jupe de mon tailleur gris,
    Il me précise alors, qu'il veut que je danse aussi pour lui,

    Dans ma tête une foule de réflexions s'entre choquent,
    Tout en fermant les yeux, la tête baissée, mon corps ondule,
    Doucement, puis de manière plus langoureuse,
    la jupe glisse le long de mes jambes et viens s'échouer sur le sol carrelé,

    Mes mains remontent le long de mon corps pour ôter mon débardeur,
    STOP, me dit-il, dans un sursaut je m'arrête, interloquée,
    Je veux que tu te caresses en même temps, obéis, tu ne serras pas déçue,
    En remontant à nouveau mes mains, je frôle ma lingerie,

    Mes mains s'appuient un peu plus et finissent par remonter,
    Sous l'étoffe, trouvent ma poitrine dont elles se saisissent,
    Terminent de relever puis retirer mon débardeur,
    Désormais en lingerie et bas devant lui, j'ondule toujours,

    Je le sens près de moi, il me désire, je le sens...


    20 commentaires


  • Les mains toujours bloquées dans mon dos, ta bouche descend de mon cou jusqu'à arriver entre mes seins dont tu te saisis à pleine main délicatement.

    Ta langue les agaces ce qui me fait réagir et tu le sens au travers de la lingerie. Je me cambre sous les assauts de ta langue, ma poitrine se gonfle de désirs et d'envie, les tétons érigées font pointer la lingerie qui se tend.

    Tes mains continuent l'exploration de mon corps suivie de ta langue qui indique le chemin de tes envies de moi.

    Le corps arque-bouté, la respiration courte, de petits gémissements s'échappent de manière incontrôlée


    16 commentaires


  • Posés l'un sur l'autre, enlacés,
    Laissons nous partir plus loin sur la route des désirs,
    Toi, moi, nous, entre-mêlés,
    Et de nos deux corps faire rugir de plaisirs,

    Laisser tes mains prendre les miennes,
    T'offrir bien plus que mon simple corps,
    T'entendre me dire que je suis tienne,
    Sentir naître la chaleur de nos efforts,

    Faire monter la pression en toi,
    Me sentir devenir moiteur,
    Unir nos antres plus qu'une fois,
    Encore et toujours pendant des heures,

    Me voir, dans tes yeux, belle et désirable,
    Te faire comprendre à quel point tu es précieux,
    Laisser s'exprimer nos corps instables,
    Mouvements saccadés de soubresauts.

    Orgasmes mêlés,
    Corps entre-mêlés,
    Plaintes des voisins que l'on ignore...



    10 commentaires